Glossaire du documentaliste

Rédigé par Erudist - -
Nous vous proposons ici un glossaire complet dédié aux compétences documentaires. Les étudiants et chercheurs documentalistes trouveront les définitions de chaque compétence nécessaire au métier.

A - B - C - D - E - F - I - L - M - O - P - R - S - T - U - V 
ABSTRACT :Terme anglais qui désigne le résumé qui figure parfois au début d'un document pour donner une indication sur son contenu. Il est bon de le consulter pour vérifier la pertinence du document (c'est à dire son adéquation avec les besoins et les objectifs définis par celui qui fait une recherche).
ARTICLE :Désigne un texte paru dans un périodique. Désigne également le texte explicatif qui correspond à une entrée de dictionnaire ou d'encyclopédie
BASE OU BANQUE DE DONNEES :Réservoir de données organisé autour d'un domaine de la connaissance. Elle est constituée par un producteur qui sélectionne des sources d’information et des données (il dépouille des périodiques par exemple), les analyse et les indexe. Elle est diffusée en ligne par un serveur ou disponible sur CD rom. On utilise parfois aussi l’expression base de données. On peut opérer la distinction suivante : une base de données donne accès à des références bibliographiques; une banque de données procure une information directement utilisable, par exemple des articles en texte intégral ou des archives ouvertes (archives d'un groupe de travail, contributions, laissées en libre accès).
BIBLIOGRAPHIE :Terme qui désigne à la fois la connaissance, le recensement et la description des ressources documentaires disponibles relatives à un sujet. Elle peut être sélective (une liste de références choisies sur un thème), analytique (présentant, en plus des références, un bref résumé) etc. Une bibliographie est une liste organisée de références bibliographiques (les "cartes d'identité" des documents, présentées selon des normes).
BUFR :Bibliothèque associée ou intégrée à un service commun de documentation. Elle est rattachée à l'Unité de Formation et de Recherche dont elle conserve les collections spécifiques et spécialisées.
CAHIER DES CHARGES :Rédiger un cahier des charges est une manière de planifier son travail: il doit indiquer la date de restitution du devoir et les échéances intermédiaires, comporter des indications précises sur le travail final à rendre (la commande), rappeler les consignes qui ont été données, déterminer des critères de "réussite" de la recherche. C'est un "carnet des obligations" à remplir au fur et à mesure de sa recherche.
CATALOGUE :Outil papier ou informatisé qui permet de repérer un document dans une bibliothèque. Il comporte à la fois la référence bibliographique des ouvrages présents dans les rayons, mais aussi leur adresse sur les rayons (la cote) et éventuellement une indication sur la disponibilité de l’ouvrage. Lorsqu'on le consulte en version informatisée, une interface permet de formuler sa requête à l'aide de mots-clés que l'on saisit dans des lignes que l'on appelle "champs". Lorsqu'on a trouvé un document jugé intéressant, on affiche la notice bibliographique qui donne, en format court ou long, toutes les informations nécessaires pour analyser le contenu du document et éventellement se le procurer.
CHAMP DE CONNAISSANCE :Le savoir est subdivisé en champs: ainsi distingue-t-on la philosophie de la sociologie etc... Chacun de ces champs est lui-même subdivisible en sous-champs. Chaque champ de la connaissance a son champ sémantique propre qui sert à exprimer les concepts fondamentaux de la discipline. Les bibliothécaires utilisent cette division de la connaissance en champs pour réunir un même secteur les documents relatifs à une même discipline. Ils déduisent ce plan de classement des ouvrages d'une classification du savoir.
CHAMP SEMANTIQUE :Le champ sémantique d'un thème est la liste des mots qui s'y rapportent et peuvent le décrire, le préciser ou l'élargir. Par exemple, tous les termes définis dans ce glossaire appartiennent au champ sémantique du thème de la documentation et de la bibliothèque et s'y rapportent de près ou de loin. Avant de commencer une recherche, il est bon de faire la liste des termes qui entrent dans le champ sémantique de son sujet.
COMPETENCE :La compétence permet d'agir et/ou de résoudre des problèmes de manière satisfaisante dans un contexte particulier en mobilisant diverses capacités de manière intégrée. On distingue plusieurs types de compétences : savoirs théoriques et procéduraux, savoir faire, savoir être.
COPYRIGHT :En français: les droits de copie ou droits d'auteur. Toute reproduction d'une oeuvre originale est soumise au règlement des droits d'auteur à celui dont elle est la propriété, à moins qu'elle ne soit tombée dans le domaine public.
CORPUS :Le corpus d'une encyclopédie est constitué d'un ou plusieurs volumes d'articles explicatifs. On consulte les entrées du corpus par ordre alphabétique ou thématique, ou mieux, après avoir repéré dans le thésaurus l'article et/ou la page qui traite du sujet que l'on veut étudier. Dans le corps du texte sont généralement intégrés des renvois qui identifient et localisent les articles de l'encyclopédie qui sont en lien avec l'article que l'on consulte. Dans une bibliothèque, on parle également de corpus lorsqu'on réunit des oeuvres autour d'un nom d'auteur ou d'un thème sur un même rayonnage.
COTE :La cote d'un document est le code numérique ou alphanumérique qui se trouve sur le dos du document. Elle a trois fonctions: elle permet de le classer et de le retrouver dans la bibliothèque. Elle est fabriquée par référence à une classification (universelle ou locale, exemple la classification Dewey) qui découpe et organise les champs de la connaissance en domaines et sous-domaines: l'indice qui la compose (les chiffres) symbolise un domaine de la connaissance et donne donc une indication sur le contenu intellectuel du document.
DEPOUILLEMENT :Lorsqu'on parcourt un périodique pour analyser et indexer le contenu des articles, et en donner le signalement bibliographique (la référence bibliographique), on dit qu'on le "dépouille". Les producteurs de bases et banques de données dépouillent des périodiques pour les mettre à disposition des lecteurs.
DIGEST :Un digest est une version abrégée, condensée, "digeste" et reformulée d'un ouvrage.
DISSERTATION :Une dissertation est l'un des travaux que peut commander un enseignant à un étudiant. Il s'agit d'une argumentation développée selon un plan logique qui répond à un sujet reformulé pour devenir une problématique. Parfois, il est nécessaire de se docmenter pour rendre une dissertation, tout comme un exposé, un rapport, un dossier.
EDITION :L'édition d'un ouvrage est l'ensemble des exemplaires qui ont été imprimés à partir d’une composition typographique unique. Quand un document est réédité chez le même éditeur avec des modifications on parle de nouvelle édition, d’édition revue et commentée, d'édition critique... Parfois, un même ouvrage a été édité chez plusieurs éditeurs.
FAQ :Acronyme de l'anglais "Frequently Asked Questions": c'est la liste des questions les plus fréquemment posées par les internautes au gestionnaire d'un site Internet. Il les recense et fait figurer ses réponses sous cette rubrique, pour qu'elles soient utiles aux autres utilisateurs.
INDEX :L'index se trouve en général à la fin d'un document. On y trouve, dans l'ordre alphabétique, la liste des thèmes, sujets, noms de personnes ou de lieux dont il a été question dans le document. Ils sont suivis d’une référence (le n° de la page) qui permet de les retouver dans ce document.
INDEXATION :L'opération qui consiste à choisir des descripteurs (mots-clés) dans une liste normalisée, pour décrire le contenu thématique d'un document, est appelée indexation.
INTERFACE :L'interface utilisateur est la partie visible par l'utilisateur d'un logiciel. C'est le programme qui gère et rend possible l'interaction entre la machine et celui qui s'en sert. L'utilisateur saisit des termes ou clique sur des liens présentés dans des fenêtres. Pour se déplacer, il utilise un "navigateur".
LIBRE ACCES :On dit qu'une collection est en libre accès dans une bibliothèque quand les lecteurs peuvent circuler librement entre les rayonnages, consulter et emprunter les documents comme ils le souhaitent. Les documents qui ne sont pas en libre accès sont en général en réserve ou en magasin.
MENTION DE RESPONSABILITE :Dérière une oeuvre, un texte, un document, se cache le plus souvent une personne qui est responsable de sa production, de sa publication, de sa diffusion. Lorsqu'on introduit une référence bibliographique dans un catalogue, on doit mentionner la personne ou l'institution responsable du document: le plus souvent l'auteur principal, un ou des coauteur(s), un directeur de publication, un coordinateur de travaux, un contributeur ou l'institution qui a commandé et diffusé une enquête ou un rapport par exemple.
MONOGRAPHIE :Une monographie est le contraire d'un périodique: elle constitue un tout intellectuel et parait en une seule fois.
MOT-CLE :Appelé aussi descripteur: on le choisit dans une liste de termes normalisée pour décrire le contenu d'un document, l'indexer. On utilise les mots-clés pour formuler sa requête dans le catalogue de la bibliothèque: ils doivent exprimer précisément le contenu de l'information recherchée et garantissent la pertinence des résultats.
MOTEUR DE RECHERCHE METAMOTEUR :Le premier est un programme qui permet de formuler une requête à l'aide de mots-clés: le moteur se charge de recenser sur Internet les sites dans lesquels figurent le ou les terme(s) de la requête et affiche les résultats et les liens qui permettent d'accéder à ces sites. Le métamoteur, lui, a le même fonctionnement mais visite les autres moteurs de recherche, pour donner plus de résultats.
MULTIMEDIA :Au sens large, une animation multimédia est une animation qui utilise plusieurs supports: de la photo, de la vidéo, des images numériques, un diaporama Power-point etc. On désigne aujourd'hui par le terme multimédia les médias qui font appel aux nouvelles technologies: les CDrom, Internet, les DVD ... On dit qu'on "navigue" dans l'univers multimédia à l'aide de liens ou hyperliens (des liens interactifs qui, si on clique dessus, renvoient à d'autres pages, fournissent un autre contenu d'information).
OPERATEURS :Lorsqu'on formule une requête dans un catalogue, une base de données ou un moteur de recherche, on peut utiliser des opérateurs "booléens" (ET, OU, SAUF, +, -) qui permettent de restreindre sa recherche. Ainsi, CHIEN ET CHAT ne donne que les résultats où les deux termes figurent. On utilise également des opérateurs "d'adjascence" (* en général) qui élargissent la recherche à tous les termes voisins. Ainsi fem* donne des réponses pour les termes "femme", "femmes", "féminisme", "féminin", etc.
OUVRAGE DE REFERENCE :Dits aussi usuels, parce qu'ils sont fréquemment utilisés, les dictionnaires et encyclopédies, annuaires, répertoires et bibliographies sont des ouvrages de référence.
PAO :Production assistée par ordinateur: programme informatique qui permet de produire des documents finalisés, d'associer textes, images, animations.
PARATEXTE :Le paratexte est, comme son nom l'indique, le texte qui accompagne, est "autour" du texte: l'introduction critique, la préface de l'auteur ou du préfacier, la dédicace, les informations sur l'auteur, la table des matières et des illustrations etc. Il est utile de le consulter pour porter un regard critique sur le texte qu'on étudie et rassembler les premières informations sur son contexte de production.
PERIODIQUE :C’est par ce nom générique que l’on désigne les revues, les magazines, hebdomadaires, journaux ou même annuaires. Un périodique est édité à intervalles plus ou moins réguliers: c'est la "périodicité" à laquelle il parait qui lui a donné son nom. Un périodique est le contraire d'une monographie.
PERTINENCE :Lorsqu'on fait une recherche à l'aide d'un outil documentaire, certains termes sont plus pertinents que d'autres: on les appelle des mots-clés et des descripteurs. Ils ont été choisis au moment de l'indexation pour décrire le contenu du document. Si on les utilise selon des critères établis en fonction de ses besoins au moment de formuler sa requête, on obtiendra plus de résultats, ou des résultats plus précis: ils sont donc plus pertinents que d'autres, et donnent accès à des réponses plus pertinentes, c'est à dire qui répondent aux besoin de celui qui fait une recherche.
PORTAIL :Un portail est une page ou un site Internet qui donne accès par lien hypertexte (lien interactif) à d'autres sites ou à d'autres ressources. De nos jours, les site Internet des grandes bibliothèques sont conçus comme des portails, parce qu'ils donnent accès à de multiples ressources en ligne ou à des CD rom.
POSTER :Document visuel finalisé pour être présenté au cours d'une intervention orale. On utilise pour le créer les résultats d'une recherche d'information, tout comme pour une dissertation, un exposé, un dossier...
PUBLICATION :X
REFERENCE BIBLIOGRAPHIQUE :C'est la "carte d'identité" d'un document: elle est présentée de façon normée et doit comporter les mentions de responsabilité, le titre du document, le lieu, l'année et la responsabilité d'édition etc... On parle aussi de "signalement" bibliographique. On trouve des références bibliographiques dans les "notes de bas de pages" qui figurent comme indiqué au pied des pages des documents.
REFERENTIEL :Un référentiel de compétences est à la fois une liste et un outil: il recense les compétences requises pour mener à bien une tache. Dans le même temps, son organisation en arborescence permet de l'utiliser pour identifier des compétences principales, celles qui leurs sont associées, celles qui sont indispensables ou simplement complémentaires. Il permet également de visualiser l'ordre dans lequel certaines compétences doivent être acquises et donc de construire un cheminement personnel qui conduira à l'acquisition de ces compétences. On évoque aussi des "didacticiels": ce sont des programmes qui permettent de suivre, tout seul ou avec l'aide d'un formateur, un programme de formation balisé. A la fin du parcours les "compétences" sont en principe acquises: il s'agit d'un outil d'autoformation.
REQUETE :Lorsqu'on interroge le catalogue de la bibliothèque, une base de données ou un moteur de recherche à l'aide de mots-clés, on formule une requête. Avant cela, on doit lister les termes appartenant au même champ sémantique que son thème de recherche, choisir les plus pertinents et définir des critères de recherche.
RESUME INDICATIF :Au début d'une oeuvre, d'un ouvrage, d'une thèse ou d'un mémoire peut figurer un résumé qui donne un rapide apperçu du contenu du document. La traduction anglaise du terme est "abstract".
SCHEMA HEURISTIQUE :C’est une technique graphique efficace qui fournit un moyen universel de libérer le potentiel du cerveau. La méthode heuristique peut s’appliquer à tous les aspects de la vie où un apprentissage plus efficace et une réflexion plus claire peuvent améliorer les performances humaines. Le schéma heuristique présente quatre caractéristiques essentielles : Le sujet d’attention est cristallisé dans une image centrale. Les grands thèmes du sujet irradient, ou se ramifient comme des branches à partir de l’image centrale. Les branches comportent une image ou un mot clé imprimé sur une ligne. Les thèmes de moindre importance sont également représentés sous forme de branches partant des branches plus centrales. Les branches forment une structure nodale. Les schémas heuristiques peuvent être améliorés et enrichis à l’aide de couleurs, de dessins, de codes et de dimensions pour les rendre plus intéressants, esthétiques et personnalisés. Ces améliorations facilitent d’ailleurs à leur tour la créativité, la mémorisation et surtout le rappel de l’information. Dessine-moi l’intelligence /de Tony et Barry Buzan.Les Editions d’Organisation, 1995.
SOMMAIRE :C'est grâce à ce récapitulatif, qui se trouve au début des périodiques que l'on connait le nombre, le titre et la pagination des articles qu'il contient.
TABLE :On la trouve à la fin ou au début des ouvrages dont elle donne le plan détaillé avec renvoi aux pages.
THESAURUS :C'est un répertoire alphabétique de termes normalisés (choisis dans une liste consituée à cete effet) dont on se sert pour analyser et indexer le contenu des documents.
URL :C'est l'adresse d'un site internet, elle permet d'y accéder. Elle figure généralement en haut de l'écran dans une zone appelée barre d'adresse. En cliquant sur le menu déroulant de cette barre, on accède aux URL des autres sites que l'on a visités : on appelle cela des signets, ils permettent de visualiser son parcours sur Internet.
VALIDITE :Lorsqu'on fait une recherche documentaire, on veut trouver des documents dont la validité scientifique est prouvée: leur source doit être identifiable, leur auteur connu ou reconnaissable, l'information qu'il contient doit être vérifiée. Les documents présents dans une bibliothèque font l'objet d'une sélection préalable qui donne une garantie de leur validité. Ils sont choisis selon des indicateurs de qualité (responsabilité, organisme, source).

Les commentaires sont fermés.